Prorogation du Pass sanitaire européen très probable sans débat parlementaire et contre la volonté du peuple.

Le pass sanitaire européen mis en place le 1er juillet 2021 qui devait s’arrêter fin juin 2022, devrait être reconduit le 23 juin par une commission européenne non élue par le peuple, sans aucune justification, sans aucun débat parlementaire européen et en totale contradiction avec la volonté du peuple européen qui était à 99,99% contre lors d’une consultation !

Le Parlement s’est prononcé en faveur d’une prolongation du certificat COVID numérique jusqu’en juin 2023.

En vue de garantir le droit à la libre circulation des citoyens de l’UE quelle que soit l’évolution de la pandémie de COVID-19, le Parlement a approuvé la décision de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures d’entamer les négociations avec les États membres pour prolonger le dispositif du certificat COVID numérique de l’UE – dont la validité arrive à expiration le 30 juin – d’une année supplémentaire. La plénière a approuvé le lancement des négociations sur l’extension par 432 voix pour, 130 contre et 23 abstentions (citoyens de l’UE), et par 441 voix pour, 132 contre et 20 abstentions (citoyens de pays tiers).

Un pass sanitaire pour lutter contre la propagation du virus COVID-19

Un an après sa mise en place, force est de constater que ni le pass sanitaire européen, ni les vaccins (si on peut les appeler ainsi) n’ont eu raison de la pandémie. Car les vaccins ARNm (Pfizer, Moderna, etc.) et le pass sanitaire, n’ont ni arrêté la diffusion du virus, ni empêché la contamination.

En France, à part avoir endetté de 600 milliards d’euros nos futures et jeunes générations, les mesures mises en place par le gouvernement Macron, depuis le début de la pandémie, ont été des plus catastrophiques sur tous les plans avec des résultats inférieurs à ceux de pays comme la Suède ou le Japon qui n’ont jamais confiné leur peuple.

On peut donc conclure que ce pass sanitaire mis en place par l’UE en juillet 2021 n’a pas respecté ses objectifs et n’a servi à rien, sauf à priver des libertés fondamentales du peuple européen.

Qui incarne le pouvoir législatif au sein de l’Union Européenne ?

Le Parlement et le Conseil (dit aussi conseil des ministres) sont co-législateurs à égalité dans le cadre de la procédure législative ordinaire. 

Mais, pour certaines politiques, le Parlement garde un rôle consultatif. Les décisions de la PESC (politique étrangère et de sécurité commune), qui sont intergouvernementales, relèvent du Conseil statuant à l’unanimité, sauf dans certains cas où il peut avoir recours au vote à la majorité qualifiée.

La Commission européenne dispose du monopole de l’initiative législative dans le cadre de la procédure législative ordinaire.

Une Commission composée de fonctionnaires payés par les peuples européens mais non élus par lui !

La plupart des lois décidées par l’Union Européennes sont donc des lois anti-démocratiques.

Une prorogation du pass sanitaire européen contre la volonté du peuple

La France et l’Union Européenne ont chacune organisé une grande consultation auprès de leur peuple pour faire croire à une démocratie.

France : une grande consultation sur le passeport vaccinal non respectée

Une grande consultation sur le passeport vaccinal a été organisée par le Conseil Economique, Social et Environnemental du 15 février au 7 mars 2021.

110 000 personnes y ont participées. En voici les résultats :

  • 67,1% se déclarent très défavorables ; 
  • 20,2% se déclarent très favorables ;
  • 5,6% se déclarent défavorables ;
  • 5,1% se déclarent favorables ;
  • 2% se déclarent mitigés.

Outre 2% des personnes qui se déclaraient mitigées, 72,7% étaient défavorables au passeport vaccinal !

Europe : une grande consultation sur la prorogation du certificat Covid numérique européen non entendue

Virginie Joron, députée européenne, nous apprend qu’il y a eu une consultation publique organisée par la Commission Européenne pendant un mois en février 2022 sur la prorogation du pass sanitaire. Selon elle, sur 385 000 personnes interrogées, seules deux auraient été POUR !

Soit 99,99% des personnes consultées qui sont CONTRE la prorogation du PASS VACCINAL NUMERIQUE sur 385 000 interrogées !

Au lieu de cela, la Commission Européenne préfère présenter un rapport basé sur l’avis d’un panel de 200 citoyens qui serait, comme par enchantement, favorable à la prolongation du certificat Covid numérique européen.

Une Europe et des pays européens qui bafouent toutes les règles démocratiques depuis l’avènement de la pandémie du COVID-19 et qui privent de plus en plus les peuples à disposer de leurs libertés.

D’un régime ploutocratique, nous glissons très vite vers une dictature dictée par des oligarques et des fonctionnaires non élus par les citoyens européens pour imposer des lois complètement folles comme par exemple l‘obligation d’acheter uniquement un véhicule électrique en 2035.

Mots-clés : certificat COVID numérique, prorogation, pass sanitaire, COVID-19, Europe

Laisser un commentaire