EconomieEurope

Taux d’inflation annuel de la zone euro à 8,5% en février 2023

Selon une estimation rapide publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, le taux d’inflation annuel de la zone euro a très légèrement baissé en février 2023, passant de 8,6% en janvier à 8,5%. Les principales composantes de l’inflation de la zone euro ont connu des évolutions diverses.

Alimentation, alcool et tabac : hausse du taux annuel

Parmi les principales composantes de l’inflation, l’alimentation, l’alcool et le tabac ont enregistré le taux annuel le plus élevé en février, avec une hausse de 15,0%, contre 14,1% en janvier. Cette augmentation peut être attribuée à divers facteurs tels que les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement et la hausse des coûts de production.

Énergie : baisse du taux annuel

Le taux annuel de l’énergie a diminué en février, passant de 18,9% en janvier à 13,7%. Cette baisse peut être expliquée par une légère détente sur les marchés internationaux de l’énergie et par des efforts de régulation de la part des gouvernements.

Biens industriels hors énergie et services : légère hausse

Les biens industriels hors énergie ont enregistré une légère hausse de leur taux annuel en février, passant de 6,7% en janvier à 6,8%. De même, les services ont vu leur taux annuel augmenter, passant de 4,4% en janvier à 4,8% en février. Ces augmentations peuvent être liées à la reprise économique et à la demande croissante de biens et services.

Lire aussi  Liste des sanctions contre la Russie prises par l'Union européenne depuis 2014

Taux d’inflation annuel par pays de la zone Euro en février 2023

Pays Fév 23
Belgique 5,5%
Allemagne 9,3%
Estonie 17,8%
Irlande 8,0%
Grèce 6,5%
Espagne 6,1%
France 7,2%
Croatie 11,7%
Italie 9,9%
Chypre 6,7%
Lettonie 20,1%
Lituanie 17,2%
Luxembourg 4,8%
Malte 7,0%
Pays-Bas 8,9%
Autriche 11,0%
Portugal 8,6%
Slovénie 9,4%
Slovaquie 15,5%
Finlande 7,9%

Inflation à 7,2 % en France

La Banque de France prévoit une croissance du PIB de 0,6 % en 2023, soutenue notamment par la consommation des ménages. Les salaires devraient également augmenter sans provoquer de spirale inflationniste. L’inflation, quant à elle, devrait atteindre son pic fin du premier semestre 2023 avant de décélérer progressivement. Le taux de chômage devrait temporairement augmenter en raison du ralentissement de l’activité et du rétablissement attendu des gains de productivité. L’environnement financier reste incertain, avec des taux de change et des taux d’emprunt moins favorables qu’en décembre. Les récentes difficultés des banques américaines et suisses ont également créé une volatilité sur les marchés.

Malgré la légère baisse du taux d’inflation annuel en février 2023, l’inflation reste un enjeu majeur pour la zone euro. Les gouvernements et les banques centrales devront continuer à surveiller la situation de près et à mettre en place des mesures pour lutter contre la hausse des prix et soutenir la croissance économique.

Source : Eurostat – Image par Gerd Altmann

Laisser un commentaire