FrancePolitique

Feuille de route d’Elisabeth Borne pour les 100 jours d’action

La Première ministre Elisabeth Borne a récemment dévoilé sa feuille de route pour les “100 jours d’action” du gouvernement Macron. Ces mesures, annoncées le 26 avril, concernent plusieurs domaines clés, tels que l’emploi, l’immigration, le climat et les réformes sociales. Cette feuille de route vise à apporter des solutions concrètes aux problèmes rencontrés par les citoyens et à améliorer leur quotidien.

L’emploi et la réindustrialisation de la France

Le gouvernement d’Elisabeth Borne met en avant un objectif ambitieux de plein emploi et de réindustrialisation du pays. La présentation d’un projet de loi plein emploi en juin est prévue, avec pour objectif de remplacer Pôle emploi par l’entité France travail. Ce nouveau service public de l’emploi devra s’appuyer sur les collectivités territoriales pour être plus efficace. La réindustrialisation passera également par la mise en place d’un nouveau “pacte de la vie au travail” avec les partenaires sociaux.

La transition écologique

Le gouvernement Macron compte accélérer la transition écologique avec la présentation d’un projet de loi énergie et climat à l’automne. Ce plan d’action devra s’adapter aux réalités de chaque territoire, en concertation avec les collectivités locales. Une offre de location de véhicules propres sera également lancée dès l’automne pour faciliter l’accès à ce type de véhicules pour tous.

Les services publics et la santé

La réforme des services publics passe par une augmentation significative du nombre de professionnels de santé, notamment avec le financement de 6 000 assistants médicaux supplémentaires par l’assurance-maladie. De plus, 2 000 places supplémentaires seront ouvertes dans les instituts de formation en soins infirmiers pour répondre à la demande croissante en professionnels de santé.

Lire aussi  Scandale à l’Assemblée nationale : Erwan Balanant propose de supprimer le suffrage universel !

L’ordre républicain et l’engagement

Le renforcement de l’ordre républicain s’illustre par la mobilisation de 150 policiers et gendarmes supplémentaires dans les Alpes-Maritimes et l’expérimentation d’une “force aux frontières” à la frontière italienne. Le gouvernement souhaite également encourager l’engagement citoyen et travailler avec les collectivités locales pour améliorer le quotidien des Français.

Le partage de la valeur et le pouvoir d’achat

Le gouvernement entend soutenir le pouvoir d’achat des Français avec la prolongation de mesures anti-inflation et la revalorisation du SMIC au 1er mai. Un projet de loi visant à transposer l’accord national interprofessionnel sur le partage de la valeur dans les entreprises sera également présenté au Parlement, permettant aux PME de bénéficier de dispositifs de partage de la valeur auparavant réservés aux entreprises de plus de 50 salariés.

L’immigration et la politique des frontières

Le projet de loi sur l’immigration, initialement voulu par Emmanuel Macron, est reporté à l’automne en raison de l’absence de majorité pour voter un tel texte. Le gouvernement entend poursuivre les échanges pour trouver un accord autour de cette question cruciale. En parallèle, des mesures sont prises pour renforcer la sécurité aux frontières, avec l’annonce de la création d’une “force aux frontières” expérimentée à la frontière italienne. Cette force associera étroitement les forces de sécurité intérieure, les douaniers et les militaires, et devrait être mise en place dans un délai de six mois.


Les “100 jours d’action” du gouvernement présentés par la Première ministre Elisabeth Borne abordent des sujets essentiels pour l’avenir de la France. Les mesures annoncées concernent des domaines variés, tels que l’emploi, la transition écologique, les services publics, l’ordre républicain et l’engagement citoyen. Bien que ces mesures aient été attendues depuis longtemps par la droite politique, elles arrivent aujourd’hui, alors qu’Emmanuel Macron tente d’élargir son électorat de droite pour compenser la chute vertigineuse de sa popularité.

Lire aussi  Le rapport accablant sur la perte de souveraineté énergétique de la France

Le gouvernement s’efforce de travailler en étroite collaboration avec les partenaires sociaux et les collectivités locales pour mettre en œuvre ces actions et obtenir des résultats concrets. Toutefois, il reste à voir si ces mesures suffiront à redorer l’image du président et à répondre aux défis auxquels la France est confrontée depuis plusieurs années.

Photo par Jacques Paquier

Laisser un commentaire