France

Mobilisation massive attendue pour le 1er mai 2023 en France

Le 1er mai 2023, jour férié en France, marquera une mobilisation massive contre la réforme des retraites et pour la justice sociale. Les syndicats appellent à une mobilisation exceptionnelle, familiale et festive, avec près de 300 cortèges prévus dans tout le pays. Dans ce contexte, les autorités se préparent à faire face à d’éventuels débordements.

Contexte et appel à la mobilisation

La réforme des retraites, promulguée il y a deux semaines, a suscité de nombreuses manifestations et grèves depuis plusieurs mois. Les syndicats espèrent que la fête du Travail, traditionnellement marquée par des défilés et des manifestations, attirera un grand nombre de participants. Les leaders syndicaux nationaux et internationaux sont attendus à Paris pour marquer cette journée de mobilisation.

Prévisions de la mobilisation

Selon les renseignements territoriaux, entre 80 000 à 100 000 personnes sont attendues dans le cortège parisien, et entre 500 000 à 650 000 manifestants dans toute la France. Les syndicats se montrent optimistes quant à la mobilisation, espérant une participation “inédite et exceptionnelle”.

Dispositif de sécurité et craintes de débordements

Face aux craintes de débordements et à la présence d’éléments radicaux, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé la mobilisation de 12 000 policiers et gendarmes dans toute la France, dont 5 000 à Paris. Les syndicats tentent de rassurer en affirmant que la journée sera “familiale, populaire et festive”, et que la sécurité des manifestants sera assurée.

Lire aussi  Scandale Macronie : les images de vidéosurveillance du stade de France n'ont pas été réclamées par la Justice !

Perturbations dans les transports

Des grèves sont également prévues dans les transports, avec des perturbations attendues sur les rails, dans les airs et dans les transports en commun. La CGT des cheminots appelle à une journée puissante de grève et de manifestations, tandis que la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) prévoit entre 25 et 33 % des vols annulés.

Mobilisation dans le secteur de l’énergie

La FNME-CGT appelle les travailleurs du secteur de l’énergie à rejoindre la mobilisation dès le 28 avril et le 3 mai, journées de manifestations et d’initiatives CGT. Les conséquences de cette mobilisation sur le secteur de l’énergie restent à déterminer.

Conclusion

Alors que la fête du Travail s’annonce comme une journée de mobilisation inédite et exceptionnelle contre la réforme des retraites, les autorités se préparent à d’éventuels débordements et mettent en place un important dispositif de sécurité. Les syndicats espèrent une participation massive pour marquer leur opposition à la réforme et défendre la justice sociale.

Image par jacqueline macou

Laisser un commentaire