FrancePolitique

Le fonds Marianne au cœur d’un scandale d’État ?

Le fonds Marianne, lancé en avril 2021 par Marlène Schiappa, est aujourd’hui au centre d’une polémique suite à des révélations sur l’utilisation des subventions. Selon plusieurs médias, le fonds aurait financé des contenus politiques, au lieu de soutenir des personnes et associations luttant contre les discours séparatistes sur les réseaux sociaux et les plateformes en ligne, comme initialement prévu. Face à ces accusations, le groupe PS du Sénat souhaite la création d’une commission d’enquête.

Le fonds Marianne avait été créé après l’assassinat de Samuel Paty, avec un budget de 2,5 millions d’euros. Selon une enquête de Marianne et France 2, l’argent aurait été utilisé de manière opaque, principalement par l’Union des sociétés d’éducation physique et de préparation militaire (USEPPM). L’association aurait utilisé le fonds pour créer un site internet et des publications sur les réseaux sociaux, ainsi que pour salarier deux de ses ex-dirigeants.

De plus, Mediapart rapporte que l’association “Reconstruire le commun” aurait reçu 330 000 euros pour financer des contenus politiques à l’encontre d’opposants d’Emmanuel Macron pendant les campagnes présidentielle et législatives. Cette association aurait diffusé 57 vidéos sur une chaîne YouTube appelée “Comme Un”.

Le sénateur socialiste Rachid Temal qualifie ces révélations de “scandale d’État” et souhaite que la commission d’enquête fasse la lumière sur les attributions de subventions, les critères de sélection et l’utilisation des financements. Les sénateurs PS auront toutefois besoin de l’appui d’autres groupes pour lancer la commission d’enquête de manière transpartisane.

Pour le moment, la majorité sénatoriale n’a pas encore apporté son soutien à cette demande. Un ministre, s’exprimant sous couvert d’anonymat, reconnaît toutefois que si les faits sont avérés, il s’agirait d’une affaire “potentiellement grave”.

Lire aussi  16% - La vraie cote de popularité de Macron censurée par RTL sur Twitter le 4 mars 2022

En conclusion, le fonds Marianne, lancé en avril 2021 par Marlène Schiappa pour soutenir les personnes et associations luttant contre les discours séparatistes en ligne, est actuellement au centre d’une polémique suite à des révélations sur l’utilisation des subventions. Selon plusieurs médias, ces subventions auraient été utilisées pour financer des contenus politiques, au lieu de soutenir les luttes contre les discours haineux sur les réseaux sociaux. Les sénateurs du Parti Socialiste souhaitent la création d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur les attributions de subventions, les critères de sélection et l’utilisation des financements. La majorité sénatoriale n’a pas encore apporté son soutien à cette demande, mais un ministre sous couvert d’anonymat reconnaît que si les faits sont avérés, il s’agirait d’une affaire potentiellement grave.

Laisser un commentaire