Ces anciens nazis virginisés par l’Occident

A la fin de la deuxième guerre mondiale, les nazis et SS ont cherché à s’échapper de l’Allemagne pour éviter un procès qui leur aurait assuré la mort, comme on a pu le constater lors des jugements de Nuremberg. Si le Vatican a permis à beaucoup de s’échapper en Amérique du Sud, l’Occident a mis au pouvoir d’anciens nazis à des postes cruciaux et à haute responsabilité.

Wernher VON BRAUN, ancien SS nazi devenu Directeur du centre de vol spatial de la Nasa

Wernher von Braun est un ingénieur allemand né le 23 mars 1912 à Wirsitz en province de Posnanie et mort le 16 juin 1977 à Alexandria en Virginie.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est l’un des principaux ingénieurs qui permettent le vol des fusées allemandes de type V2, le premier missile balistique de l’histoire ; dans l’administration du Troisième Reich, il atteint le grade de SS-Sturmbannführera. Sous l’appellation V2, le missile est lancé depuis des rampes mobiles à plusieurs milliers d’exemplaires sur les populations civiles de Grande-Bretagne au cours des deux dernières années de la Seconde Guerre mondiale. Pendant des mois, le missile détruit la ville de Londres, tue plus de 2700 civils, et en blesse 6500.

Transféré aux États-Unis après la capitulation allemande, il est naturalisé américain en 1955 et joue un rôle majeur dans le développement des fusées, notamment celles qui ont permis la conquête spatiale américaine.

En 1958, l’agence spatiale américaine Nasa est fondée pour fédérer les efforts de recherche spatiale américains. Wernher Von Braun est nommé directeur du centre de vol spatial Marshall de l’agence (Huntsville, Alabama) et conservera ce poste stratégique jusqu’en 1970.

Il devient administrateur adjoint de la Nasa en 1970.

Walter HALLSTEIN, ancien nazi devenu Président de la Commission européenne

Walter Hallstein, né le 17 novembre 1901 à Mayence et mort le 29 mars 1982 à Stuttgart, est un professeur, haut fonctionnaire, puis, après 1950, diplomate et homme politique chrétien-démocrate allemand. Il fut le premier président de la Commission de la Communauté économique européenne et est également considéré comme l’un des Pères de l’Europe.

Durant la guerre, il fut officier de la Wehrmacht en France. Après la guerre, il fut professeur invité à l’université de Georgetown, à Washington, avant de revenir en Allemagne où il reprit sa carrière universitaire jusqu’à ce qu’il commence une carrière diplomatique en 1950.

Il fut l’un des architectes de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) et premier président de la Commission de la Communauté économique européenne (CEE), qui deviendra plus tard l’Union européenne. Il occupa cette fonction de 1958 à 1967 et resta le seul Allemand à avoir exercé cette fonction jusqu’à la nomination d’Ursula von der Leyen en 2019.

Adolf HEUSINGER, ancien nazi devenu Président du comité militaire de l’OTAN

Adolf Heusinger, né le 4 août 1897 à Holzminden et mort le 30 novembre 1982 à Cologne, est un général nazi allemand de la Seconde Guerre mondiale. Il a été le premier chef d’État-Major de la Bundeswehr.

Adolf Heusinger est nommé Generalmajor en décembre 1941.

Il est ensuite dans la Wolfsschanze (en français : « Tanière du Loup » – nom de code désignant le principal Quartier général d’Adolf Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale).

En décembre 1950, il devient conseiller du chancelier Adenauer.

En juin 1957, il en devient le premier Chef d’État-Major de la Bundeswehr.

De 1963 à 1964, il est Président du comité militaire de l’OTAN à Washington.

Kurt WALDHEIM, ancien nazi devenu Secrétaire général des Nations unies

Kurt Waldheim est né le 21 décembre 1918 à St. Andrä-Wördern (Autriche) et mort le 14 juin 2007 à Vienne.

Son rôle comme officier nazi de renseignement de la Wehrmacht dans la réussite de l’opération Kozora menée contre les partisans et la population au Monténégro et en Macédoine fait l’objet en 1985-1986 d’une controverse, l’« affaire Waldheim ». Mais à la suite des révélations par l’autrichien Hubertus Czernin sur son passé nazi, Kurt Waldheim est déclaré persona non grata aux États-Unis et dans d’autres pays. Au terme de son mandat présidentiel en 1992, il ne cherche d’ailleurs pas à se représenter.

Il est secrétaire général des Nations unies de 1972 à 1981.


Mots-clés : Adolf Heusinger, Allemagne, Autriche, Kurt Waldheim, Nasa, Nazi, Occident, ONU OTAN, UE, Walter Hallstein, Wernher von Braun

Une réflexion sur “Ces anciens nazis virginisés par l’Occident

Laisser un commentaire