Quand le « soft power » américain modifie les faits historiques de la deuxième guerre mondiale

A la question « quelle est, selon vous, la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ? » qu’a posé l’institut de sondage IFOP à cinq reprises en l’espace de 70 ans, le soft power américain a complètement inversé les résultats.

L’institut de sondage français IFOP a sondé à plusieurs reprises un échantillon équivalent de personnes en leur posant la question suivante : « quelle est selon vous, la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ? ».

Ce sondage a été réalisé respectivement en 1945, en 1994, en 2004, en 2014 et en 2015.

Résultats du sondage dont la question est « quelle est selon vous, la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ? »

Mai 1945Mai 1994Juin 2004Mai 2014Mai 2015
Les USA20%49%58%49%54%
L’URSS57%25%20%23%23%
L’Angleterre12%16%16%18%18%
Les trois pays2%4%4%4%5%
Autres / Ne se prononce pas9%6%2%6%
TOTAL100100100100100
Résultats des sondages effectués par IFOP à la question « quelle est selon vous, la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ? »

Les résultats sont surprenants car ils ont évolué avec le temps pour travestir petit à petit la réalité historique et finissent par inverser complètement la nation qui aurait le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945, en passant de l’URSS aux USA.

Le soft power américain en est certainement la principale cause qui, au travers de son cinéma, est arrivé à manipuler l’opinion publique et à lui faire croire que les USA avaient été les réels sauveurs de la deuxième guerre mondiale. N’oublions pas non plus la chute de l’URSS en 1991 qui a dû également modifier les mentalités.

Tags : sondage, gagnant, seconde guerre mondiale, manipulation, URSS, USA

Laisser un commentaire