COVID-19Santé

L’origine du Covid-19 : doutes, hypothèses et nouvelles révélations

Origine du Covid-19 : Depuis l’apparition du Covid-19 en décembre 2019, les origines de cette pandémie ont été largement débattues. Alors que certains scientifiques ont suggéré une émergence naturelle du virus, d’autres ont émis des doutes quant à cette hypothèse et ont avancé la possibilité d’un accident de laboratoire.

La découverte du virus Banal-52

Le virologue Marc Éloit de l’Institut Pasteur a fait une intervention lors d’une conférence pour partager les observations de son équipe et lui-même concernant le virus Banal-52. Ce virus a été découvert chez la chauve-souris au Laos et est similaire à 97 % au Covid-19. Cependant, la principale différence entre les deux virus est que Banal-52 ne dispose pas de “site de clivage à la furine”, une séquence qui joue un rôle majeur dans la transmission du virus.

Le “site furine” est une caractéristique unique du Sars-CoV-2 et n’apparait pas chez la centaine de virus de la famille du Sars découverts au cours des vingt dernières années. Après plusieurs tests effectués sur des souris génétiquement modifiées pour avoir des récepteurs cellulaires similaires à l’homme, aucun “site de clivage à la furine” n’a été détecté au cours de ces expériences.

Les hypothèses sur l’origine du Covid-19

Alors que Marc Éloit n’a fait part que de ses doutes quant à l’origine du Covid-19, son collègue Patrick Berche a été plus clair. Selon lui, il est “inexplicable” qu’en trois ans, peu d’indices convaincants convergent vers l’hypothèse d’une émergence naturelle du Sars-CoV-2. Il est difficile d’avancer les travaux sur le sujet, car la Chine a banni sur son sol les recherches étrangères sur les virus apparentés au Covid-19 chez les chauves-souris.

Lire aussi  Affaire des SMS : nouvelles plaintes déposées contre Ursula von der Leyen pour négociations de vaccins

Selon Le Point, Patrick Berche estime que les arguments en faveur d’une origine en laboratoire sont plutôt nombreux. Parmi ceux évoqués, il souligne la révélation en 2021 d’un projet de recherche nommé “Defuse” réalisé en collaboration avec le laboratoire P4 de Wuhan. D’après les enquêteurs indépendants du groupe Drastic, le projet Defuse visait à insérer des sites furine dans des virus de chauve-souris.

Le rapport de la commission de la santé du Sénat américain

La commission de la santé du Sénat américain a préparé un rapport de 302 pages sur l’origine de la pandémie de Covid-19. Ce rapport, publié intégralement par le portail d’information “Axios”, s’appuie sur des enquêtes épidémiologiques menées dans la ville de Wuhan, épicentre de la pandémie, ainsi que sur une série de facteurs concernant la nature et la propagation du virus.

Le rapport précise que l’accident de laboratoire représente une “plus probable” explication par rapport à une transmission de l’animal à l’homme du Covid-19. Il suggère que l’accident de laboratoire serait le résultat involontaire d’une série de failles de sécurité.

La controverse du professeur Montagnier sur l’origine du Covid-19

Le professeur Luc Montagnier, lauréat du prix Nobel de médecine, affirmait en 2020 lors d’une interview que le SARS-CoV-2, responsable de la COVID-19, serait le résultat d’une manipulation humaine en laboratoire, créé à partir du VIH. Cette déclaration a provoqué de vives réactions et a été largement critiquée par la communauté scientifique. L’argument principal de Montagnier repose sur une prétendue similarité entre les séquences d’acides aminés d’une protéine du SARS-CoV-2 et celles du VIH-1, ce qui selon lui, témoignerait d’une origine synthétique du virus.

Lire aussi  Covid-19 : quatrième dose de vaccin demandée par Jean Castex aux seniors

En conclusion, les origines du Covid-19 continuent d’être un sujet de débat important dans la communauté scientifique et dans le monde entier. Bien que la découverte du virus Banal-52 chez la chauve-souris et les révélations sur le projet Defuse aient suscité des doutes quant à une émergence naturelle du virus, il est important de souligner que ces hypothèses restent à ce jour des spéculations. Le rapport de la commission de la santé du Sénat américain a mis en lumière la possibilité d’un accident de laboratoire comme une explication plausible, mais les preuves concrètes pour étayer cette hypothèse font encore défaut. Il est donc important de continuer à mener des recherches et des enquêtes pour comprendre les origines de cette pandémie, afin de mieux se préparer et de mieux lutter contre de futures épidémies et pandémies.

Image par Daniel Roberts

Laisser un commentaire