Politique

Projet secret de Macron : échange d’eau douce française contre des hydrocarbures étrangers

Alors qu’Emmanuel Macron a réformé les retraites en force contre une large majorité de français et contre l’avis du rapport du COR, alors que que la gestion catastrophique du Président Macron a fait chuté la France de la cinquième à la huitième place, alors qu’il a fait passer la dette de l’Etat de 2000 milliards à 3100 milliards d’euros, Emmanuel Macron, le roi du “en même temps’ veut mettre en place un plan eau pour encore limiter les possibilités des français de vivre normalement dans un pays civilisé. On apprend qu’Emmanuel Macron voulait échanger la totalité de la consommation française annuelle d’eau potable, soit 4000 milliards de notre eau contre du pétrole !

La consommation annuelle d’eau des français échangée contre des hydrocarbures !

Un projet confidentiel et sensible était en discussion au sommet de l’État français : échanger de l’eau douce française contre des hydrocarbures étrangers en pleine crise énergétique. Le 22 mars 2022, Alexis Zajdenweber, conseiller en économie, finances et industrie du président Emmanuel Macron, a tenu une réunion secrète à l’hôtel de Marigny pour aborder ce sujet.

Xavier Houzel, ambassadeur du projet, est un négociant international d’hydrocarbures et ancien dirigeant de Carbonaphta, la seule entreprise française indépendante de trading pétrolier. Il a affirmé : « On n’a pas parlé de pétrole à l’Élysée, pas une seule fois ! Nous n’avons parlé que d’eau »

Selon une plaquette de présentation consultée par Marianne, le projet prévoit l’acheminement de volumes d’eau douce française par navires chaque jour. Dix-neuf tankers de 200 000 m3 partiraient quotidiennement de Fos-sur-Mer, tandis que 48 tankers de 80 000 m3 embarqueraient à Martigues, depuis le port de Lavéra. Le coût du projet est estimé à 300 millions d’euros, et l’étude de faisabilité à 185 000 €. Le financement serait déjà bouclé.

Lire aussi  Emmanuel Macron force les candidats investis par la majorité présidentielle à signer une charte anticonstitutionnelle

Tarification progressive de l’eau en France : Macron encourage la sobriété !

Le président français Emmanuel Macron a annoncé la généralisation du tarif progressif de l’eau dans le cadre du Plan Eau du gouvernement. L’objectif est de garantir l’accès à une eau potable et de qualité pour tous les Français, tout en incitant à la sobriété et à une consommation responsable. Les premiers mètres cubes d’eau seront facturés à un prix modeste, proche du prix coûtant, tandis que le prix augmentera au-delà d’un certain seuil pour les consommations de confort. Cette tarification progressive est déjà appliquée dans certaines communautés de communes depuis 2013. Montpellier et Dunkerque ont adopté des modèles avec plusieurs tranches tarifaires, offrant des aides sociales spécifiques en fonction du nombre de personnes dans les foyers.

Emmanuel Macron continue dans la gestion catastrophique de la France

L’antinomie des décisions prises par le président Macron est manifeste. D’une part, il a mis en place un Plan Eau visant à généraliser la tarification progressive de l’eau, encourageant ainsi la sobriété et une consommation responsable. D’autre part, il a été révélé qu’un projet secret était en discussion, prévoyant d’échanger la totalité de la consommation française annuelle d’eau potable contre des hydrocarbures étrangers, en pleine crise énergétique.

Cette contradiction soulève des questions sur les priorités du gouvernement et la cohérence de ses actions. L’échange d’eau douce contre des hydrocarbures semble aller à l’encontre de ces objectifs et reflète une approche axée sur les intérêts économiques plutôt que sur la durabilité et le bien-être de la population.

Lire aussi  Huile de friture usagée et huile alimentaire désormais autorisées comme carburant

Il est essentiel que les décideurs politiques prennent en compte l’ensemble des enjeux et trouvent un équilibre durable pour garantir à la fois la préservation des ressources et la sécurité énergétique de la nation, tout en respectant les principes de justice sociale et environnementale. Les contradictions apparentes entre ces décisions soulignent la nécessité d’une approche cohérente et transparente de la part des dirigeants politiques.

Crédit photo : Image par Erich Westendarp

Laisser un commentaire