Emmanuel Macron force les candidats investis par la majorité présidentielle à signer une charte anticonstitutionnelle

Pour les législatives 2022, Emmanuel Macron poursuit sa dictature en forçant les personnes investies à la majorité présidentielle à signer une « charte des candidats d’Ensemble » partiellement anticonstitutionnelle. Après la destruction du corps diplomatique, la suppression de l’ENA, le copinage dans les corps institutionnels, le Président Macron achève son despotisme en s’assurant de la servilité de sa cour avec cette charte.

Une charte en 12 points avec des clauses anticonstitutionnellement incroyables !

Sous prétexte de vouloir rassembler et fédérer les candidats de son nouveau parti politique, désormais nommé par l’antinomie « Ensemble », Emmanuel Macron s’assure le pouvoir absolu avec les clauses suivantes :

Tous les candidats investis par la majorité présidentielle, réunie autour d’Emmanuel Macron, pour les élections législatives des 12 et 19 juin 2022, s’engagent à respecter les 12 engagements suivants :

Engagement n°1 : Les candidats soutiendront l’ensemble des engagements pris par Emmanuel Macron devant les Françaises et les Français dans le cadre des deux tours de l’élection présidentielle d’avril 2022 ;

Engagement n°3 : Les députés siègeront dans un des groupes de la majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale…

Engagement n°4 : Ils se rattacheront chaque année durant le mandat à Ensemble (majorité présidentielle) ;

Pourtant, l’article 27 de la Constitution précise que « tout mandat impératif est nul » et que « le droit de vote des membres du Parlement est personnel ». Le site de l’Assemblée nationale précise que « cela signifie que les députés se déterminent librement dans l’exercice de leur mandat » et « qu’aucune injonction à agir dans tel ou tel sens ne peut leur être adressée ».

Mais Emmanuel Macron, comme un bon despote, se fiche éperdument des lois constitutionnelles…

Intégralité de la Charte des candidats d’Ensemble

Charte des candidats d’Ensemble qu’ont du signer les représentants de ce nouveau parti politique d’Emmanuel Macron

Laisser un commentaire